Deux Planètes : Callymède, la Terre. La première est merveilleuse, la deuxième sombre dans le désespoir. Venez les aidez en incarnant un des leurs sur ce forum RPG !


    Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Partagez
    avatar
    Blaze
    Co-fondatrice et codeuse Balty
    Co-fondatrice et codeuse Balty

    Messages : 16
    Date d'inscription : 24/02/2017
    Age : 14
    Localisation : Pas là ~~

    Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Blaze le Lun 6 Mar - 6:22

    Tenaillé par la faim, ton ventre gronde  de mécontentement. Tu avales difficilement ta salive. Tant pis. Tu as juste loupé le repas du midi. C'est tout. Ce n'est pas ça qui va te faire maigrir en effet. C'est la petite voix, la méprisante et acerbe voix, qui te crache dessus jour et nuit. Au fond de toi, tu as confiance en elle, et tu l'écoutes. Les cours de cette journée ont été particulièrement longs et lassants, comme toujours. Les examens avaient été passés avec brio, et la totalité des élèves avaient pu recevoir leur diplôme. Pour ta part, tu avais été excellent, et les appréciations chaleureuses avaient réussi à te remonter un peu le moral. Tu es assis dans un coin de ta chambre, tes yeux cernés de violet fermés, et tes doigts tapotant nerveusement le sol. Ce soir, pour fêter votre réussite, vous devrez aller au restaurant. Au Meuhgnon Gourmand. Une épreuve difficile de plus à surmonter. Comment ne pas résister à toute cette nourriture ? Il faut faire un choix dans la vie. Tu y arriveras, c'est promis. Il faudrait déjà que tu files prendre une douche et te changer, pour que tu sois un minimum présentable. Tu te lèves difficilement, et chancelle. Ta tête tourne violemment, et tu es pris d'un léger vertige. Tu t'appuies contre le mur pour ne pas tomber, et attends quelques instants comme ça, pour éviter de flancher. Une fois ton équilibre reprit, tu souffles un bon coup, et sors de ta chambre, tout en prenant le soin de refermer la porte derrière toi. Juste en face, la salle de bains se tient. Tu ouvres la porte d'un mouvement las, et pénètres dans la pièce parfumée de savon. Quelqu'un a du prendre sa douche avant toi. Enfin, peu importe. Devant le miroir, tu enlèves ton ample tunique, et observes ton reflet. Tu es maigre à faire peur, avec tes yeux cernés et tes mains osseuses. Tes traits sont creux, et tes os percent sous ta fine peau. Pour toi, tu n'es pas encore parfait. La petite voix t'a dit d'aller plus loin, toujours plus loin. C'est ce que tu fera. Tu poses tes vêtements dans un coin, et te postes sous le jet de la douche. Tu l'allumes et presses le bouton d'eau brûlante. Une cascade d'eau bouillante jaillit aussitôt du jet. Tu fermes les yeux, te laissant bercer par la chaleur. Tu es dans ton environnement, dans ton élément. Si seulement tu pouvais y être en tout temps, pour toujours, si seulement tu pouvais rester là, ne pas aller à l'académie, ne pas avoir à subir toutes ces moqueries. Juste profiter de la douce odeur de parfum et de l'eau bouillante qui parcourt ton corps. Encore une fois perdu dans tes songes, tu ne vois pas le temps passer, mais tu décides soudain d'éteindre l'eau pour pouvoir sortir te préparer. Enivré de parfum à la fleur d' oranger, tu te retrouves une fois de plus devant la glace. Devant ce miroir qui te déforme. Tu ne veux pas être comme l'image que te reflète la glace miroitante. Tu sais parfaitement comment tu veux être. Tu attrapes une tunique pourpre sur la pile de linge propre, et l'enfiles. Heureusement qu'elle est ample, cela évite de voir tes os percer sous ton vêtement. Tu prends le temps de continuer de t'habiller avec soin, puis tu sèches tes cheveux écarlates qui sont trempés, avec une serviette vert pomme. Ton estomac toujours hurlant de faim, tu sors de la pièce, et enfiles des chaussures noires simples. Ton frère et ta soeur t'ont dit de les rejoindre devant le restaurant quand tu serais prêt. Tu es prêt, mais pas forcément à endurer la suite. Tu attaches ta montre à ton poignet, et d'un tapotement vif, observes si tu as reçu de nouveaux messages. Aucun. Tu hausses les épaules, peu t'importe. Tu préfères ne pas recevoir de messages du tout que de recevoir des insultes et des vacheries. Tu appuies sur la fonction téléportation, puis recherches l'endroit souhaité. Tu le trouves bien rapidement, mais avant d'aller là-bas, tu prends une grande inspiration, et comptes jusqu'à trois, comme pour te donner du courage. 1, 2, 3 ... En une pression de ton pouce sur l'écran, tu te retrouves devant le restaurant. Tu aperçois tout de suite les silhouettes de Veihïa et Lankar. Tu t'approches d'eux à pas lents pour éviter de reproduire la mésaventure que tu as eu dans ta chambre. Tu prends la peine d'afficher un sourire sur ton visage qui ne traduit en aucun cas ton désespoir, et t'élances auprès de tes comparses ...
    avatar
    Lankar
    Co-fondatrice et graphiste Aily
    Co-fondatrice et graphiste Aily

    Messages : 7
    Date d'inscription : 24/02/2017

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Lankar le Lun 6 Mar - 18:20

    C'est le plein milieu de l'après-midi. Je loupe les cours mais et alors ? J'ai passé mes examens et je les ai réussis, c'est tout ce qui compte. Je suis la, couché dans mon lit, les bras en croix. Je les soulève et m'amuse à faire apparaître un fil d'électricité entre mes doigts. Soudain mon fil dévit et s'enfonce droit dans mes rideaux qui prennent feu. Je lâche un juron, avant d'aller chercher de l'eau et d'éteindre le mini-incendie. Mes rideaux sont foutus mais c'pas grave.
    Je passe l'après-midi à ne rien faire, mais je saute sur mes pieds quand je vois l'heure. J'ai rendez-vous au resto Le meuhgnon gourmand dans une demi-heure. Je file sous la douche et le savonne à fond, avant de ressortir et de filer dans ma chambre, attrapant une tunique bleu roi au passage. Je m'habille en vitesse et tente de me coiffer, en vain. Mes cheveux sont indomptables.
    J'enfile ma montre et sélectionne dans les destinations "Le meuhgnon gourmand". En quelques secondes, m'y voilà. Je retrouve ma sœur et nous attendons notre frère. D'un claquement de doigt, j'atire l'électricité du lampadaire. Celui-ci s'éteint brusquement et ma sœur me jette un regard noir. Je soupire et renvois la petite balle bleue d'où elle venait. Enfin mon frère arrive et nous pénétrons dans le restaurant.
    avatar
    Veihïa
    Co-fondatrice Opale
    Co-fondatrice Opale

    Messages : 7
    Date d'inscription : 24/02/2017

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Veihïa le Lun 6 Mar - 18:59

    Le froid me transperce soudain. J'ai toujours froid mais ça ne m'atteint jamais. Parce que j'aime avoir froid.C'est comme les autres qui ont chaud... Bah moi j'ai froid. Je suis contente- jamais heureuse-j'ai réussit mes examens.C’était facile à mon goût...Je suis dans la petite forêt qu'encadre la ville. Il fait sombre, très sombre... On est en plein milieu de l'après-midi pourtant, mais le feuillage est tellement épais. Les brindilles craquent sous mes pieds nus enflés et meurtris. Mes cheveux mêlés et emmêlés sentent la terre et les feuilles vertes. Ça sent bon. Soudain, de derrière les fourrés aux baies mauves , surgit Heifij.
    -Salut toi.
    Je savais qu'il viendrait.Je l'avais appeler...
    On marchent côte à côte, ne faisant rien. Si. On écoute.
    Et puis ma montre sonne. Je reste neutre comme toujours...C'est le resto qui m'appelle; les supposés bon petits plats.
    Mais je n'aime pas les petits plats bien garnis. Je préfère un gibier bien... Suis-je cruelle parfois? Je veux dire...avec moi même?   Tout le monde aime les petits plats...Sauf...Mon cœur se serre. Cela m'arrive parfois mais je ne sais pas pourquoi. Et puis tout ça n'a pas de sens. J'ai le droit de ne pas aimer les plats! Mais mon cœur se serre...Toujours plus fort...Je dois y aller. J'aime mes frères. Ce sont les seuls...Les seuls...Mon cœur se serre; J'appuie sur le bouton...-Meuhgnon Gourmant- J'y suis...GAH..."Non,non,non...Tu les aime, tu les aime..."Lankar est là; devant le resto.Il ne manque plus que Blaze.
    Non, il arrive.
    Nous entrons.
    Une odeur de "petits plats" m’assaillit.
    Ne pense plus; pour eux.
    Alors je ne pense pas, je vis l'instant présent
    avatar
    Blaze
    Co-fondatrice et codeuse Balty
    Co-fondatrice et codeuse Balty

    Messages : 16
    Date d'inscription : 24/02/2017
    Age : 14
    Localisation : Pas là ~~

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Blaze le Mar 7 Mar - 6:20

    Tu les salues d'une inclinaison brève de la tête, puis vous vous engouffrez dans le restaurant intitulé : "Au Meuhgnon Gourmand". Tu passes le seuil de la porte tranquillement, tes mains enfoncées dans les poches de ta tunique pourpre. Aussitôt, l'odeur enivrante des aliments assaillent tes narines. Tu t'arrêtes soudain, la mâchoire crispée. Tu prends une grande et difficile inspiration, puis continue ton chemin en tentant de prendre plus d'entrain. Le serveur, un Télékinésiste, sort de l'ombre avec un grand sourire sur le visage, mais surtout avec un bloc note flottant dans l'air à ses côtés. Il vous salue courtoisement tout en vous disant :

    "Bienvenue au restaurant, Au Meuhgnon Gourmand ! Une table pour trois ? Aucun problème, si vous voulez bien me suivre ..."

    Tu hoches la tête, et aux côtés de ton frère et de ta soeur, tu suis le serveur Callymèdien. Il vous emmène à une table ronde surmontée d'une élégante nappe dorée. L'homme désigne les trois chaises du regard, voulant certainement vous dire de vous installer. Tu prends donc place près de l'angle du mur pour pouvoir t'y accouder. Le serveur s'éclipse pour aller probablement chercher les cartes des menus. Le choix fatal. Tu prendras juste un jus de pierre aquatique. Il faut que tu résistes à la tentation de prendre autre chose qu'un liquide. C'est la petite voix qui te l'a dit, qui t'a prévenu, de toute bonté. Tu fixes la table de tes yeux vairons, ne sachant pas comment engager la conversation. Tes doigts tapotent nerveusement la table, à une cadence particulièrement régulière. Tu poses ton regard d'abord sur Veihïa, puis sur Lankar, avant de demander :

    "Quoi de neuf ?"

    Tu supposes mentalement que Lankar à encore sécher les cours, et que Veihïa à passer la plupart de son temps avec son tigre blanc, même sans être télépathe. D'ailleurs, Émi est toujours dans ta chambre, callée sur ton oreiller entrain de roupiller paisiblement. Tu esquisses un sourire à cette pensée. La petite boule de poils qu'est ton hermine te fait fondre à chaque vision d'elle. Elle t'apporte du bonheur et du soutien, et même savoir parler, elle te comprend, et cela te fait un bien fou. Ton attention un peu évasive se reporte aussitôt sur les deux Callymèdiens à tes côtés, même si tes yeux sont rivés sur la silhouette qui s'approche. Le teint livide, tu observes l'ombre du serveur accompagnée par les cartes lévitant près d'elle, apparaître dans la salle un peu trop vite à ton goût ...
    avatar
    Lankar
    Co-fondatrice et graphiste Aily
    Co-fondatrice et graphiste Aily

    Messages : 7
    Date d'inscription : 24/02/2017

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Lankar le Mar 7 Mar - 18:12

    Nous entrons dans le restaurant. Aussitôt, un serveur viens à notre rencontre et nous demande de le suivre pour nous donner une table de trois. Nous nous asseyons et un léger silence nous entoure. Puis Balze demande: "Quoi de neuf ?"
    Je hausse les épaules et dis:

    - Oh rien de très intéressant. J'ai séché les cours et brulé mes rideaux.

    Je lâche un petit rire avant de demander:

    - Et toi ? Du nouveau ?

    Le serveur reviens alors avec les cartes et nous les tends. J'ouvre le document et regarde ce qu'il y a d'intéressant. Évidemment la spécialité de ce resto c'est le meuhgnon. Je regarde alors ce qu'ils proposent de cet animal avant d'arrêter mon choix sur quelque chose de simple: un steack de meuhgnon et des légumes. Je demande aussi un jus de pierre terreuse. Je laisse mes frère et sœur demander avant de reporter mon attention sur la conversation.
    avatar
    Veihïa
    Co-fondatrice Opale
    Co-fondatrice Opale

    Messages : 7
    Date d'inscription : 24/02/2017

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Veihïa le Mar 7 Mar - 19:22

    Je m'assoie sur la chaise, elle est chaude...Ahh..."Hé hé ;me dit la petite voix dans ma tête; ta promesse, pense-y" J'attrape une carte et me cache le visage en la lisant...

    - Quoi de neuf ?;demande Blaze

    - Oh rien de très intéressant. J'ai séché les cours et brulé mes rideaux; répond Lankar

    - Moi? J'ai réussis mes exams et part ça...

    Je replonge mon nez dans la carte. Une soupe à l'espilote  m'ira très bien. Je me demande si mes frères m'aiment vraiment ou m'apprécient du moins... Suis-je étrange à leurs yeux, égoïste?
    Reposant la carte, je les regarde attentivement. Ils sont tellement...beaux. Tellement...Je ne saurais pas les décrire.
    avatar
    Blaze
    Co-fondatrice et codeuse Balty
    Co-fondatrice et codeuse Balty

    Messages : 16
    Date d'inscription : 24/02/2017
    Age : 14
    Localisation : Pas là ~~

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Blaze le Mer 8 Mar - 12:34

    Accoudé sur la table, tu écoutes donc ce que ton frère et ta soeur ont à te dire, ce qui ne paraît pas très captivant, mais c'est mieux que rien. Toute ouïe, tu tapotes nerveusement la table du bout des doigts, comme à ton habitude. Lankar commence donc avec peu d'entrain, et une pointe de sarcasme :

    "Oh rien de très intéressant. J'ai séché les cours et brulé mes rideaux."

    C'est ce qui se passe habituellement quoi. La routine, rien de plus. Tu émets un petit rire ironique. Brûler ses rideaux, il n'avait vraiment que ça à faire. Lankar sèche tout le temps les cours en même temps, et puis, les parents ne lui en voudraient pas, il a réussi ses examens. Puis Veihïa prend la parole à son tour avec entrain :

    "Moi? J'ai réussis mes exams et à part ça..."

    Rien de spécial. À ton tour de leur dire des nouvelles, sauf que tu n'en as aucunes. À part que tu sombres de plus en plus dans le désespoir, et que tu as perdu toute envie de retourner à Firedragon. Mais tu ne leur dira jamais, la petite voix t'a clairement averti sur ce sujet. Tu ne leur dira rien de ce que tu vis, de ce que tu subis. Tu ne leur a rien dit d'ailleurs. Tu te passes une main dans les cheveux pour les remettre en place assez égalamment. Tu déclares :

    "Rien non plus pour ma part."

    Tu regardes la carte du restaurant. Toutes ces choses aux airs alléchants, toutes ces choses qui te font envie. Tu déglutis, ne pas céder à la tentation. Ne pas tomber sous le charme de la gourmandise. Jamais. Tu repères quelque chose qui te paraît léger et simple. Un bouillon de meuhgnon. Parfait. Ça peut aller. Ça sera ta seule exception. La voix accorde donc ceci. Tu vas juste prendre ça, rien d'autre. Tu relèves la tête vers le serveur, lui tends ta carte et décrète :

    "Je vais prendre un bouillon de meuhgnon s'il vous plaît."
    avatar
    Lankar
    Co-fondatrice et graphiste Aily
    Co-fondatrice et graphiste Aily

    Messages : 7
    Date d'inscription : 24/02/2017

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Lankar le Jeu 9 Mar - 19:01

    Le choix de mon frère m'étonne. Il ne prends qu'un simple bouillon de meuhgnon. Ça doit être bon quand même, mais ce restaurant sert beaucoup mieux. Je lui demande curieux:

    - Tu ne prends que ça ?

    Mon frère se fige un instant, mais ça disparait aussi vite que c'est venu. Je crois alors à une illusion. Il fini par me répondre.
    Quelques minutes plus tard, le serveur reviens avec les plats. Ce restaurant est franchement bien. Le service est rapide et la nourriture bonne.
    Une assiette se pose devant moi. Le steak de meuhgnon est bien cuit, les légumes dont des patates volantes et marines sont disposés à côté. Un verre rejoins rapidement l'ensemble. Une fois que mes frère et soeur son servis, je prends mes couverts et nous commençons à manger. Il faudra revenir, c'est délicieux. Blaze paraît juste un peu réticent. C'est étrange, avant il mangeait sans difficultés. Mais il doit penser à quelque chose, ça ne doit pas être bien grave.
    avatar
    Veihïa
    Co-fondatrice Opale
    Co-fondatrice Opale

    Messages : 7
    Date d'inscription : 24/02/2017

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Veihïa le Sam 11 Mar - 20:27

    Le serveur pose devant moi la soupe d'espilote.
    Une fumée s'en élève et me fait tourner la tête.
    Je le remercie d'un regard. Je regarde les autres. On a pas très faim ce soir...
    Hum...Surtout Blaze; il n'a pris qu'un bouillon. Je porte une cuillerée de liquide rouge et brûlant à mes lèvres. Aïe, c'est chaud...Mais je me force à avaler; la douleur me prenant au dépourvue...
    Je finirai pas tard; je laisse refroidir.

    Soudain mon regard se fixe sur Blaze...Je lui trouve une expression étrange sur le visage...C'est peut-être juste moi...
    avatar
    Blaze
    Co-fondatrice et codeuse Balty
    Co-fondatrice et codeuse Balty

    Messages : 16
    Date d'inscription : 24/02/2017
    Age : 14
    Localisation : Pas là ~~

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Blaze le Dim 12 Mar - 9:06

    Le serveur repart, les cartes flottant à quelques centimètres à ses côtés. Un simple bouillon de meuhgnon, voilà tout ce que tu prends. D'un ton emplein de curiosité, Lankar te demande :

    "Tu ne prends que ça ?"

    Tu te figes un instant, les muscles tendus, et la mâchoire crispée. Oui, tu ne prends que cela, tu ne dois que prendre ça. C'est la voix qui te l'a dit, et te l'a répété maintes et maintes fois. Tu lâches un léger soupir qui acquiesque entièrement :

    "Oui, je n'ai pas faim."

    À t'entendre, on croirait presque que tu n'as jamais faim. Aucune réponse ou question de la part de ton frère ou de ta soeur, tant mieux. Tu as d'autre chose à faire que de devoir répondre à un subtil interrogatoire. A peine quelques instants s'écoulent, lorsque le serveur revient, accompagné de trois assiettes en fine porcelaine Callymèdienne. L'une est remplie d'un steak de Meuhgnon apparemment bien cuit vu les apparences, et de pommes de terre volantes et marines. Cela t'en donne plus que l'eau à la bouche, et un simple regard à cette garniture fait gronder de mécontentement ton ventre. Les deux autres assiettes sont remplies d'un liquide, l'une d'une substance rouge appétissante, et l'autre d'un simple bouillon. De l'eau laissée mijotée avec un steak de meuhgnon, rien de plus. Le serveur te dépose ton assiette avec grâce, puis dispose celles de Lankar et de Veihïa comme il se doit. Une carafe de jus de pierre terreuse accompagne le tout. Alors que les autres commencent a manger avidement, tu fixes ton assiette. Le contenu appétissant attire ton esprit et ton âme. Pour toi et la voix, toute cette nourriture ne veut que te pervertir. Tu sens le regard lourd et inquisiteur de ton frère et ta soeur sur toi, il te brûle, te démange. Ce bouillon est léger, trop léger. Tu peux le manger. Pourquoi te priver ? Parce que la voix te l'a dit. En fin de compte, tu n'aurais même pas dû prendre ça. Tu vas en revouloir après, et tu ne vas plus t'arrêter. Te souviens tu de ta promesse ? Tu m'as juré de m'obéir au doigt et à l'oeil. En échange, je t'aiderai à te sortir de ton harcèlement. Mais en même temps, si tu ne m'écoutes pas, comment veux-tu y arriver imbécile ? Et puis toi, la voix là, de quoi tu te mêles ? Tu te mords la lèvre inférieure. Tu sens perler une goutte de sang métallique dans ta bouche. Comment feinter Lankar et Veihïa ? Comment faire semblant ? Avec faiblesse, tu attrapes ta cuillère, et la plonges lentement dans le liquide fumant. Tu la ressors, et la regarde toujours du même air presque inquiet et effrayé. Blaze, ne sois pas apeuré par de la simple nourriture. Mange.  Tiens, la nouvelle voix, elle est plus douce, apaisante et calme. Nan mais j'y crois pas ! Tu vas te taire, oui ? C'est moi qui décide, tu n'as pas à le guider vers une mauvaise voie ! C'est vrai que celle-ci est vraiment acerbe et malsaine, mais après tout, qu'est ce que cela fait ? Elle te parle depuis le début. C'est elle à qui tu dois faire confiance. Comme qui dirait, premier arrivé, premier servi. Avec toutes ces bêtises, ta cuillère s'est échappée de ta main. Le bruit du métal retentit sur la table de bois. Le liquide contenu dans le couvert se répand sur la table, puis vient établir un contact sur tes genoux. Une légère brûlure assaille ta peau, mais tu ne laisses rien paraître. Tu es comme dans une transe. Étrange. Soudain, tu reprends tes esprits, et tu pousses un hoquet surpris. Tu baisses le regard, gêné, et balbuties :

    "Je ... Dé-désolé."

    Tu t'empares d'une serviette, puis nettoies le liquide qui avait coulé auparavant. Ton comportement, tes gestes ont changé. Ton corps, tes attitudes ne sont plus les mêmes. Et c'est toi qui en paies les frais ...

    "Les conséquences de tes actes, réfléchis-y.
    Est-ce nécessaire de te détruire ainsi ?
    Si tes harceleurs savaient ce désespoir,
    Qui consume à petit feu ton unique vie,
    Tenteraient-ils de te sauver de ce noir,
    De te tirer de cette monstruosité,
    De te sauver des griffes de cet ennemi ?
    Oui, ils peuvent t'aider, loin de ça t'emmener.
    Mais n'écoute pas cette voix qui court à ta perte,
    Entends sa once de mesquinité, la sienne !
    Réagis, ce démon te veut juste inerte,
    Écoute la voix de la raison, oui, la mienne."


    Informations:
    Tellement de passion dans ce RP, oh mon dieu ... Ce personnage me plait tellement. La voix en gras est celle de la raison, bien sûr, c'est elle aussi qui parle en poème de 11 syllabes exactement à la fin
    Pour information, j'ai moi-même composé ce poème pour l'occasion ^-^
    avatar
    Lankar
    Co-fondatrice et graphiste Aily
    Co-fondatrice et graphiste Aily

    Messages : 7
    Date d'inscription : 24/02/2017

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Lankar le Jeu 16 Mar - 19:27

    Mon frère réponds, un peu crispé: "Oui, je n'ai pas faim". J'aquiesce en silence avant de continuer de manger. Blaze a l'air petrubé, il ne mange pas. Soudain sa cuillère tombe, l'éclaboussant. Le liquide brûlant pénètre les vêtements de mon frère, je me lève et vais l'essuyer avec ma serviette. Le serveur passe et demande, d'une voix un peu lassé: "Vous avez besoin d'aide ?" Je lui demande:

    - Oui s'il-vous-plait. Pouvez-vous nous apporter quelques serviettes en plus ?

    Le serveur approuve de la tête et part. Je me tourne vers Blaze et demande:

    - Ça va ?

    Le serveur revient et me tent les serviettes. Je le prends et lui dis merci. Il repart sans un mot de plus. Une fois que mon frère est propre, je lui demande en fronçant les sourcils:

    - Qu'est-ce qu'il t'es arrivé ? Pourquoi t'as lâché ta cuillère comme ça ?

    Il paraît gêné, ce que je peux comprendre. Mais il n'a pas l'air...dans son état normal.
    avatar
    Veihïa
    Co-fondatrice Opale
    Co-fondatrice Opale

    Messages : 7
    Date d'inscription : 24/02/2017

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Veihïa le Dim 19 Mar - 20:06

    "Je ... Dé-désolé."

    Blaze...
    Je le savais; il n'est pas bien ces derniers temps...
    Je n'ai pas osée poser de questions mais j'aurais dû.
    Je m'inquiétai pour lui...

    "Ça...ça va?!"

    En tout cas, il n'a pas l'air d'aller...
    Il est tout maigrichon là. Y aurait-il des sous-entendus.
    C'est de plus en plus inquiétant.

    ~~~~~~~~

    Je jette un regard à Lankar qui à l'air tout aussi choqué.
    Je me lève, m'approche de mon frère "malade" et lui chuchote à l'oreille:
    -Tu peux tout nous dire tu sais; on est là pour toi!
    Et puis je retourne à ma place après l'avoir embrassé sur la joue.

    Une première pour moi; mais je ne me sentais pas de le laisser comme ça...Alors autant prendre sur soi...

    Je n'ai plus faim tout à coup...De tout façon cette nourriture n'est pas faite pour moi...

    "-Heu...Ça vous dirait de prendre l'air?"
    avatar
    Blaze
    Co-fondatrice et codeuse Balty
    Co-fondatrice et codeuse Balty

    Messages : 16
    Date d'inscription : 24/02/2017
    Age : 14
    Localisation : Pas là ~~

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Blaze le Sam 25 Mar - 12:41

    Un sentiment de malaise envahit ton esprit lorsque Lankar vient pour essuyer le liquide tombé. Tu ne ressens aucune brûlure, bien heureusement, tu es quand même pyrokinésiste. Le serveur passe soudain par là, et d'une voix lasse et morne, demande avec tout de même une once de chaleur :

    "Vous avez besoin d'aide ?"

    Pendant que Lankar acquiesque, tout en demandant au serveur s'il pouvait ramener des serviettes en plus, tu as toujours les yeux écarquillés. Ces voix qui te mitraillent encore et encore, l'une faisant des rimes, l'autre ne manquant pas de te dire tes quatre vérités. Elles continuent sans relâche, te harcèlent comme aucune autre personne ne te l'avait jamais fait. Si, ce gars baraqué, qui ne manque pas de te tabasser dès qu'il en a une bonne occasion, lui, peut rivaliser avec ces voix dans ta tête. Le serveur approuve d'un franc signe de tête, puis repart, ses ustensiles flottant toujours à ses côtés. Lankar se retourne vers toi, et Veihïa fait de même.

    "Ça va ?!"

    C'est la seule chose qu'ils te demandent, heureusement. Ça va super et vous ? Je me fais taper tous les jours et harceler. Je suis anorexique et schizophrène, mais tout va bien. Tu ne dis rien, préférant compter sur ton impassibilité que sur tes sentiments trompeurs. Tu hoches juste la tête d'un petit mouvement sec et froid. Sans rien dire. Juste pour n'avoir rien d'autre à dire. Tu espères secrètement que le repas se finira au plus vite, tu n'as pas envie de devoir répondre à des questions de ton frère et de ta soeur. Le serveur revient et tend les serviettes à Lankar qui s'empresse de venir finir le "nettoyage". Un remerciement se fait entendre, mais pas de toi, qui garde tes mots bien au fond de ton esprit. Lankar te demande :

    Qu'est-ce qu'il t'es arrivé ? Pourquoi t'as lâché ta cuillère comme ça ? 

    Il est bientôt suivi par Veihïa, et rien que de devoir répondre à toutes ces questions te donne la nausée :

    "Tu peux tout nous dire tu sais; on est là pour toi !"

    Tu ne réponds pas, nah. De un, tu n'en as aucune envie, de deux, leur répondre dévoilera tes secrets au grand jour. Et les voix t'ont averti sur ça. Tu ne te contentes même pas de hocher la tête, tu continues ta mascarade, hébété. Puis Veihïa revient la charge, mais cette fois-ci, sa remarque te plait bien :

    "-Heu...Ça vous dirait de prendre l'air ?"

    Tu pousses un soupir de soulagement, et murmures un simple "oui". Cela devrait suffir. Oui, c'est amplement suffisant pour pouvoir t'en sortir sans subir un interrogatoire pitoyable. Et puis tant pis pour ton repas, de toute façon, tu n'as pas faim. Rectification. Tu n'as pas le droit d'avoir faim. Tu ravales une nouvelle fois ta salive avec difficulté, puis tu te lèves de ta chaise avec aisance, accompagné de ton frère et de ta soeur. Tu leur adresse un sourire, pour prouver que tu vas très bien. Faux. Vous payez l'addition, chacun votre part, et sans grande surprise, c'est toi qui paie le moins, logique, tu n'as pris qu'un simple et stupide bouillon. Tu jettes un coup d'oeil à ton frère et à ta soeur, un peu coupable, et déclares froidement :

    "Je n'ai rien à vous dire, je vais très bien, ce n'était rien."

    La dureté de tes paroles a du frapper de plein fouet ta fraterie, et bien tant pis, qu'ils se mêlent de leurs affaires. De toute façon, et c'est pas stricte vérité, tu n'as rien à leur dire. En fait, tu as trop à leur dire. Trop long à expliquer. La source de tes problèmes, toutes ces choses qui te sont arrivées dessus en même temps. Trop de souffrance que tu conserves au creux de ta poitrine, dans ton coeur blessé, couvert de coupures et d'humiliation. Tu sais bien être silencieux quand tu le veux. Discret, c'est une des descriptions qui te décrit le mieux. Tu ne fais plus confiance à personne désormais, tu ne te dire qu'à ton instinct, et qu'à la voix. Tes seuls soutiens si on peut appeler ça comme ça.


    C'est bien Blaze, tu as compris que tu ne pouvais faire confiance qu'à moi. Finalement, tu montes dans mon estime.

    Contenu sponsorisé

    Re: Suis-je vraiment obligé de manger ? [Les Triplés au restaurant]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 4:59